Civisme

CivismePoster

Priorité au respect de l’environnement
La propreté des espaces publics constitue l’une des missions des services techniques de la commune ; Mission qui ne peut être envisagée sans un soutien civique des Nyonsais, afin de lutter contre les dépôts d’encombrants, bris de bouteilles ou abandon d’emballages alimentaires sur la voie publique, les déversements sauvages de déchets dans la nature, etc.

Le règlement sanitaire départemental stipule que “Tout dépôt sauvage d’ordures ou de détritus de quelque nature que ce soit ainsi que toute décharge brute d’ordures ménagères sont interdits.” Le même règlement précise également que “L’abandon sur la voie publique ou en tout autre lieu des déchets encombrants est interdit.”
Au delà de ces considérations règlementaires se pose la question du respect des autres, y compris des agents chargés de l’entretien de la ville et de la protection de notre environnement.
C’est pourquoi la commune attend des usagers une plus grande discipline en particulier par le dépôt exclusif de leurs déchets dans les emplacements prévus à cet effet (containers de tri sélectif, déchetterie).

Une gestion responsable des déchets verts
En France, l'entretien des arbres et des haies est à la charge du propriétaire riverain, dont la responsabilité est engagée en cas d'accident.
Les agents municipaux n’ont donc pas à assurer le balayage des feuilles mortes, la taille des haies ou des arbres présents sur les propriétés privés.

Afin de limiter le nombre de décharges sauvages sur la commune nous invitons les détenteurs de déchets verts, spécialement en période de taille et de tonte, à déposer leurs détritus à la déchetterie de Nyons où ces matières organiques seront transformées en compost.
Nous rappelons également que les bacs à ordures ménagères ne sont pas destinés à accueillir ce genre de déchets volumineux.

L’emploi du feu destiné à l’incinération de végétaux fait l’objet d’une règlementation très stricte dans notre département qui connaît chaque année de nombreux incendies de forêt. Enfin, il va sans dire que “ce type d’élimination ne doit entraîner aucune gêne ou insalubrité pour le voisinage.”

Stop à la dégradation du domaine public
Des études scientifiques sérieuses ont démontré que les actes d’incivismes augmentent, par effet d’entraînement, dans les lieux où les règles du “vivre-ensemble” sont bafouées. Cette théorie dite de la “vitre cassée” soutient que les petites détériorations sur l'espace public constituent l'amorce d'un cercle vicieux
Sans aller jusqu’à susciter des actes de délinquance, ces gestes inciviques peuvent faire naître un sentiment d’insécurité chez certaines personnes. C'est pourquoi la commune s’efforce de limiter la prolifération de ces actes et demande à tous les Nyonsais de s’associer à cette dynamique.
Moins qu’une énumération de droits et devoirs, le civisme est avant tout un état d’esprit qui permet d’être soucieux du bien être de chacun dans le respect de tous.

Afin d’endiguer l’affichage sauvage la ville à disposé cinq panneaux d’affichage libre répartis géographiquement sur la commune.

Stop aux crottes de chiens
Certaines rues de la commune, particulièrement dans le “vieux Nyons”, places et parcs destinés à accueillir des enfants, sont équipées de distributeurs de sachets « ramasse-crottes » pour lutter contre la pollution liée aux déjections canines.

Le règlement sanitaire départemental stipule que “Les chiens ne peuvent circuler sur la voie publique en zone urbaine qu’autant qu’ils sont tenus en laisse”, les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les crottes de leur animal sont donc en infraction et ce délit est passible d’une amende de 35€.
Pour éviter d’en arriver à de telles sanctions, la mairie a installé trois distributeurs de sachets ”ramasse-crottes” disposés en ville (places de la Libération, du Docteur Bourdongle et du Colonel Barillon).

Troubles du voisinage
Si vous êtes victime de troubles du voisinage tels que des nuisances sonores ou des nuisances liées à de la fumée excessive il est conseillé, dans un premier temps, de recourir au règlement du problème à l'amiable.
Cette démarche évite en effet un procès long, coûteux, dont le résultat est incertain.
De plus, elle permet de maintenir par le dialogue, des relations de bon voisinage qui risquent d’être rompues par l’engagement de la procédure judiciaire.

Si cette démarche n'a aucun effet, adressez-vous à la police municipale ou à la gendarmerie.
Si le problème persiste sachez qu’il est possible de recourir à un médiateur ou à un conciliateur.

www.bruit.fr

 

www.troublesdevoisinage.com

Météo Nyons © meteocity.com
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Recherchez dans le site

Newsletters