Agriculture

AgriculturePoster

Soutien au pôle agroalimentaire autour des productions locales
En 2009, la commune de Nyons a souhaité soutenir la restructuration de la Coopérative agricole du Nyonsais en permettant son maintien sur site, en facilitant les démarches administratives nécessaires au bon déroulement de ses travaux et en réaménageant la place Olivier-de-Serres.
La Coopérative, principal outil de développement agricole du Nyonsais propose maintenant un point de vente de près de 700m² (l’ancien était de 200m² environ), une salle polyvalente disponible à la location pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes, une salle d'exposition et le musée de l'olivier.

Ces aménagements ont permis au musée de l’olivier de bénéficier d’une meilleure implantation, d’être agrandi, et de disposer d’un espace plus attractif avec des collections mises en valeur.

Nyons, terre oléicole
Des métiers ancestraux
L'huile d'olive de Nyons est produite par huit moulins dont la passion et le savoir-faire forment une véritable alchimie pour donner une huile douce, fine et aromatique avec des différences subtiles d'un moulin à l'autre. Pour faire découvrir à tous le métier de moulinier, mais également celui d'oléiculteur ou encore de confiseur, la ville a la chance de disposer de remarquables sites touristiques et artisanaux que sont les Vieux Moulins, la Scourtinerie, le Musée de l'Olivier et l'AFIDOL–Institut du Monde de l'Olivier.

La notoriété de l’arbre roi
L'impact touristique de l'arbre roi sur la commune n'est plus à démontrer. Cette notoriété est notamment véhiculée par les Olivades, la Fête de l'Olive piquée et l'Alicoque, trois grandes manifestations organisées sous l'impulsion de la Confrérie des Chevaliers de l'Olivier, qui rassemblent chaque année de nombreux touristes et habitants du Nyonsais. Au delà de ces rassemblements traditionnels, la ville propose, par l'intermédiaire de l'AFIDOL-IMO et de l'Office de Tourisme, de nombreuses visites d'oliveraies et des animations qui permettent à tous de découvrir ce « joyau de la terre ».

Un syndicat en faveur de l’olive de Nyons
Créé suite au gel de 1956, le syndicat Interprofessionnel de l’olive noire de Nyons et des Baronnies, autrement appelé le «syndicat de la Tanche», est chargé de la gestion et de la défense de l’Appellation d’Origine Protégée Nyons (AOP).

Le syndicat gère la liste des producteurs habilités (toute personne désirant revendiquer l’appellation devra figurer sur cette liste en remplissant des déclarations spécifiques).
Il a également pour mission, aidé par un organisme d’inspection agréé, de contrôler la qualité de la production dans le respect des règlements propres des productions et des produits transformés AOP.

En 2008, le syndicat a évolué en Organisme de Défense et de Gestion de l’appellation (ODG) ; Lui attribuant ainsi de nouvelles vocations.

« Défendre l’Olivier et toutes les vraies richesses qu’il nous apporte »
En 1963, naquit l’idée de créer une confrérie destinée à défendre l’olivier dont l’existence était menacée après le gel désastreux de 1956.

Sous l’impulsion de la Confrérie des Chevaliers de l’Olivier nouvellement créée, de grandes fêtes virent le jour à Nyons : en 1964, les Olivades et vingt ans plus tard, la Fête de l’huile nouvelle ou Alicoque.

La Confrérie, par ses nombreux Chapitres et par le parrainage de nouvelles confréries vouées à l’olivier, tant en France qu’à l’étranger, affirme sa vocation nationale et internationale.
Régulièrement, de nouveaux chevaliers viennent renforcer son réseau d’ambassadeurs.

L’intronisation de nouveaux Chevaliers a lieu au cours d’un Chapitre.
L’impétrant doit d’abord prêter serment de défendre l’olivier et toutes les valeurs matérielles et spirituelles qu’il représente. S’il se montre particulièrement méritant, le nouveau Chevalier peut ensuite être revêtu de la cape, devenant ainsi Majoral. Il participe alors aux travaux du Grand Conseil.

En savoir plus sur les produits du terroir.

 


La récolte de l'olive de Nyons a commencé

Météo Nyons © meteocity.com

Recherchez dans le site

Newsletters